Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog







Rechercher Article

Archives

Pages

Catégories

10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 09:05

8 au desert de Badain Jaran,

Vive les Ferchauds qui étaient venus se reposer en Chine pour Pâques!

4 jours aprés leur arrivée à Pékin nous étions en Mongolie intérieure...

144 lacs perdus dans un desert de sable

30°

1 millard d'étoiles la nuit

2 guides trop sympas....

Beaucoup de souvenirs!

image

desert-de-badain-Jaran 2204

desert-de-badain-Jaran 2699

desert-de-badain-Jaran 2299

desert-de-badain-Jaran 2298

desert-de-badain-Jaran 0141

desert-de-badain-Jaran 3908

dunes

desert-de-badain-Jaran 2353

desert-de-badain-Jaran 3920

DSC04794

desert-de-badain-Jaran 3938

desert-de-badain-Jaran 3985

desert-de-badain-Jaran 2458

desert-de-badain-Jaran 0113

desert-de-badain-Jaran 0120

desert-de-badain-Jaran 3900

desert-de-badain-Jaran 4074

desert-de-badain-Jaran 4120

DSC04817

 

Repost 0
Published by capucine.luc@gmail.com - dans ballade
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 09:35

 

Enfin le soleil... 

Pour fêter les beaux jours, nous avons voyagé en décapotable, et troqué nos manteaux contre des tenues d'été!

Virée à Cundixia.

Les murs de vieilles pierres savamment appareillées se lovent contre le flanc de la montagne.

Et puis un peu plus loin, une touche vermeille, le temple du village semble s'être échappé de la farandole.

Le paysage est un peu lunaire, sec et ton sur ton....

Mais on se marre bien quand même!

On a aimé y passer la nuit et profiter d'une belle soirée sous les étoiles.

 

 

DSC00268

 

DSC00151

 

DSC00162

 

DSC00111

 

DSC00073

 

DSC00075

 

DSC00031

 

cundixia-beijing 0760

 

DSC00153

 

 

Repost 0
Published by capucine.luc@gmail.com - dans ballade
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 10:34

 

Voici les nouveaux réglages de notre pétoire silencieuse électrique: 

 

- Moteur kité Polini 75 

- Jantes à batons chaussées de pneus à tétines Michelin Pilot Sport

- Cales pieds en alu

- Flexibles de douches chromés pour y passer les gaines

- Resserage du guidon torsadé pour pouvoir conduire avec les menottes

....

Mais ce qui déchire le plus, c'est la capote en simili tweed!

les 2 banquettes en sky  et les 4 faces vitrées façon vue panoramique!

 

Bref faut pas angler comme un maboul mais c'est une bombe dans les lignes!

 

1

 

san-louen-che 0004

 

2

 

3

 

6

 

san-louen-che 0006

Repost 0
Published by capucine.luc@gmail.com - dans ballade
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 14:51

Pas si loin de Pékin, à 140 Km Nord-Ouest, dans la campagne du Hébei,

Jimingyi, une petite bourgade de 1000 habitants, est le plus ancien relais de poste conservé dans le pays.

Construit au 13e siecle, sur la route postale, aujourd'hui effacée du paysage,

reliant Pékin à la Mongolie.

Ce relais permettait aux messagers de changer de chevaux et de s’arrêter pour la nuit.

 

Trio de damoiselles a vite trouvé escorte par trio de jeunes damoiseaux...

cache-cache dans ruelles, temples et rares vestiges de maisons à cour carrée,

course sur ramparts... midi! pouce chez l' épicière!

pour soupe, dans arrière boutique mythique...

 

DSC09370

 

DSC09483

 

DSC09393

 

DSC09410

 

DSC09511

 

DSC09502

 

DSC09493

 

DSC09450

 

DSC09455

 

DSC09460

 

DSC09474

 

DSC09470

 

DSC09520

 

DSC09526

 

DSC09528

Repost 0
Published by capucine.luc@gmail.com - dans ballade
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 02:07

2 ans et demi apres notre depart de Chengdu,  la nostalgie nous ayant saisie...

nous n'avons pu resister a une piqure de rappel chinoise.

C'est toujours aussi "ambiancique" comme dit Sibylle.

 

Cette fois, nous nous sommes perdus dans les hauts plateaux a l'Ouest du Sichuan.

 

De fortes pluies ont gonfles les torrents bouillonants, detournant notre route.

apres deux jours de voiture, nous sommes arrives a Tagong.

Quel depaysement !

 

Accompagnes de notre guide Tibetain, nous avons atteind a cheval le campement d'ete des

siens.

La prairie verte a l'infini, perchee a 4 300 m, parsemee de taches noires: les yacs, et les tentes

des nomades.

En fond de toile: les sommets enneiges, vue sur le Gonka 7551m.

 

Nous sommes maintenant de retour a Chengdu avant notre envol pour Paris

ce qui nous laisse le temps des retrouvailles touchantes avec nos amis chinois.

... que de bons moments!

  DSC06558.JPG

 

 

 torrent

 

 DSC06682

 

DSC06679

DSC06690.JPG

 

 DSC06709

 

 DSC06711

  DSC06735

DSC06713.JPG

 

DSC06761

 

 DSC06769-copie-3

 

DSC06778.JPG

 

DSC06858.JPG

  DSC06875

 

DSC06890.JPG

DSC06893

 

DSC06897.JPG 

 

DSC06989.JPG

 

DSC07018.JPG

Repost 0
Published by capucine.luc@hotmail.fr - dans ballade
commenter cet article
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 10:12
Nos plus beaux australiens -Pauline et Loîc- bien dorés, amoureux, en vacances, la tête pleine de belles images, en veux-tu en voila, sont venus prendre une bonne douche froide dans le brouillard mouillant-glaçant de Chengdu. Le pire c'est qu'il ont aimé.

Cool mais cool, vraiment hard cold ! Ca été Hot ! Chaud dans les coeurs des deux soeurs -mais pas que-, froid dans les bottes....bouillottes en raffales, piments dans les plats....!  Nous avons prié fort -surtout certaines-, marché de nuit sous la pluie, ...visité Xian Shi un authentique petit village du sud-ouest de Chengdu, joué à tigres et dragons dans la mer de Bamboo.......été au Mac Do, bu en chaussons comme des bobos de Tongzilin devant des DVD piratés !

Bref la vie est belle....deux soeurs "pinky" de dos, comme leurs tente et mère, marche d'un pas sûr vers leurs avenirs....à première vue c'est blindé, pourtant y a pas de doute : entre les bambous tout passe.....!




Repost 0
Published by capucine.luc@hotmail.fr - dans ballade
commenter cet article
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 14:08
Ce week end nous avons eu la bonne visite de Monsieur Thomas Epron notre grand copain devant l'eternel et qui plus est, parrain de Sibylle.
Nous sommes allés nous promener dans un vieux bourg pas trés loin de Chengdu.
Bien dans son jus et pas retapé en"faux-vrai" comme beaucoup d'endroit maintenant.
Yuan tong, brut de decoffrage, avec son animation du samedi en direct pour vous.
Sous les applaudissement du public, mesdames et messieurs, bonne visite!
Repost 0
Published by capucine.luc@hotmail.fr - dans ballade
commenter cet article
24 novembre 2007 6 24 /11 /novembre /2007 14:40
C'est loin d'être notre première virée à Qing Cheng Shan.
On ne se lasse pas de l'ambiance qui y régne.
Nature, montagne, temple et activités chinoises... mêlés dans la brume.

Repost 0
Published by capucine - dans ballade
commenter cet article
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 09:04
Nous sommes allés nous ballader dans le Yunan.
En pleine semaine de vacance nationale,
Nous avons vite cherché à fuir la foule de Lijiang.

C'est à Wenhai, au bord d'un lac de haute montagne,
que nous avons trouvé refuge.

ce village de minorité Naxi, campé
sur un plateau à 2 800 m d'altitude,
n'est accesssible que par une route en terre.

A la recherche d'un lit.
Nous avons frappé à la porte  d'une maison à cour carré.
des paysans nous ont châleureusement ouvert
leur  humide logis...
Mais nous avons opté, sous leurs yeux étonnés,
pour une couche de foin dans leur grenier.
Les filles en ont profité pour de franches rigolades dans la paille.

Nourris et logés ( pas vraiment blanchis, vu l'état de nos habits crottés)
nous étions parrés pour arpenter les sommets.

Accompagnés des propriétaires de trois chevaux,
nous voulions admirer Xue Shan, un sommet culminant à 5 596m.
A cause du brouillard, nous n'avons vu qu'un début de glacier.
Mais quelle magifique excursion
dominant  le lac de Wenhai !
Et nous sommes fières des filles qui ont fait leur premier 4 000!

Le soir, notre "aubergiste"  avait fait signe à ses amis.
A la flûte de bambou, Il a joué des airs naxi.
Les femmes ont suivit avec des danses folkloriques
...
En retour, ils ne nous ont pas laisser nous coucher sans
leurs montrer nos rites et coutumes !!
Il a fallu les calmer par une démonstration de rock endiablé!






 
Repost 0
Published by capucine - dans ballade
commenter cet article
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 02:55
Samedi, nous sommes partis avec Ye Wong Wei, un ami architecte de Luc à 230 Km au sud de Chengdu.
Sur la route, la campagne était verdoyante et vallonée.

Une fois arrivés à Luo Cheng, nous avons visité la rue de Liangting,
dont le plan à une forme d'amande.
Au beau milieu et en travers,
se tient le théâtre.

Sous les grandes fermes en bois,
les chinois jouent aux cartes Sichuanaises et boivent du thé.
Ambiance assurée!

Repost 0
Published by capucine et luc - dans ballade
commenter cet article
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 11:59
Septembre:
Les filles sont remontées sur leurs bêtes,
ont fait les poussières et leurs emplettes.
Tout est prêt pour la rentrée.

Petit tour samedi dernier à Luodai,
"Bourg antique"comme on dit ici.
Repost 0
Published by capucine.luc@hotmail.fr - dans ballade
commenter cet article
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 01:32
Au marché local, sous les parasols rouges.
Au parc, à l'ombre des bambous...
On cherche à se protéger du soleil de Chengdu.
Repost 0
Published by famille neouze - dans ballade
commenter cet article
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 02:54

Lang Zhong se situe à 500 km au Nord-Est de Chengdu, sur la route qui mène à Bei Jing. D’ici à Lang zhong, bien différemment que pour Ze Long le bitume se déroule cool, peinard. Au point que Delphine et Armel eurent presque pu jouer au « Go ». On a causé et refait le monde…au retour surtout….

Lang Zhong est bien plus gros et moche que l’on pensait. Et oui, la Chine c’est plus ce que c’était…comme on dit si bêtement….La croûte de ville, extérieure au centre ancien est un amoncellement de bâtiments crades et laids, bourré de commerces racoleurs dans lesquels les nouveaux riches du coin viennent s’initier aux plaisirs de la consommation. Beaucoup de ville de chine ressemble aujourd’hui à cela….L’endroit et les habitants sont sûrement pauvres en fait, moins pauvre qu’en campagne certes, mais pauvres. Ceci ils sont souriant, des vrais «chic types».

 Le  cœur de ville est intact, magique et bien loin d’être anecdotique. Un village traditionnel chinois baigné d’une activité quotidienne frénétique, certes assez tournée vers le tourisme…mais pas que….Les habitants apparaissent comme là depuis la nuit des temps…et son accueillants. On se régale.

 A peine dans la place, la bonne étoile qui nous avait lâché sur la route de Ze long reprend sans mal ses droits sur nous et nous guide direct au paradis : Une ancienne demeure à cours carré tout de bois vêtue…coiffée de tuiles de terres cuites grises moulées sur les cuisses des femmes d’antan. Un bon plan quoi !….La tenancière n’est pas ténardière..! Y a plus de place mais elle nous propose de nous loger dans la salle des banquets…c’est la fête pour les trois têtes blondes…

Une fois les petites princesses folles endormies les deux vieux parents, la tata et le tonton posent un cul ! Ici le temps prend sa pose, engage la marche arrière. On est plus des vôtres…de ce monde…de ce monde de fou…On pense à ne pas en revenir. D’ailleurs on en revient pas ! Ici tout n’est que calme, luxe, et volupté…..pas d’absinthe, ni de pavot, juste un thé au jasmin, mais ça plane…

On baigne dans l’intemporalité du lieu, celle-là même qui invite à l’ubiquité -enfin, pour peu qu’on le veuille…Cette ubiquité du lieu qu’on vu et accepté, Jules vernes, Borgès, ou Schuiten. Un lieu authentique aux mensurations rêvées fantastique, changeantes, dans lesquels les corps se coulent plus qu’ils ne se déplacent, un lieu dans lequel les matériaux ont une âme -à défaut, peut-être, et encore, de deux faux stucs en polystyrènes-.

 Un passage parallèle, une porte, un instant, une porte-instant, nous mène direct aux autres lieux du crime de l’intemporelle, aux belles demeures d’Haute-Luce et de Goussancourt, aux ombres d’une pinède en Normandie. Ces demeures qui n’ont eu cessent, par les temps qui court et les autres, d’avoir que faire du temps qui court. Un chat lui a tout compris….Nos téléphones sonnent mais ne répondent pas, enfin pour peu qu’on le veuille ! …Sibylle s’initie au Go. Armel et Delphine se re-lance…on plane encore…On étudie les structures non triangulées des charpentes chinoises surdimensionnées.

Il y a quelques nouveaux arrivant chinois touristes des villes qui n’entendent rien, eux, à cette magie du lieu et feront bien du bruit…des types un peu grossiers comme on en trouve partout ailleurs…

 Le lendemain la quête aux antiquités n’est pas dur….Le bois domine. Quelques vieilleries parmi tant n’en sont pas, mais sont de qualités…D’authentiques typiques et neuves espadrilles chinoises cousues main, semelles y compris, s’imposent à nos pieds avec évidences et beaucoup plus de certitudes que les petits déjeuners chinois ne s’imposent à nos estomacs.

Le lendemain on prend la poudre d’escampette, pour un exode à pédales des citadins vers les rizières…Grandes classe des vélos tout « pouraves », toutefois négociés en beauté et en chinois par Capu la sinologue ! Armel prétentieusement revêt le maillot jaune Velhom -version Velhooum- d’un « Didi » de plus de luc, à se la péter en jaune dans la Chine ! Hehe ! dur dur pour les « Geugeu » ! 

( en chinois : « didi » petit frère « Geugeu » grand frère ! )

On passe la rivière en bateau, on pédale sur 1 kil, et là soudain, de suite, les rizières. Les rizières sont belles et reposantes…..et les filles se prennent un bain de boue au pieds et plus si affinité pour fleur et lulu…une femme sur son aire de battage égraine au fléau…. On pense au paysage de Provence étonnamment….

Delphine s’initie aux travaux d’avant la semée du riz et racle la boue et les vielles pousses du fond de la rizière... Les filles s’inventent une bauge à cochonnes pendant la sieste…La journée s’achève en course folles à la MAD-max sur une piste de graviers……les « didis » sont pas des mauvais alors que pourtant une chaîne d’acier menace leur train avant…..seulement comme toujours les « geugeu » dominent….eh !

 Dîner aux chandelles rouges…lendemain retour. Surlendemain douches, piscine, restos, séance de tri photos….Armel et Delphine nous quittent…. Merci à vous, c’était sportif et réveillant votre passage……

























































































































































































Repost 0
Published by capucine et luc - dans ballade
commenter cet article
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 04:34

Nos retrouvailles avec Armel et Delphine nous ont donné des ailes.

Nous avons quitté Chengdu pour une ascension aux Siguniang shan (montagne des 4 soeurs).

Quatre jours d'escapade. Nous avons atteint le summum de la baroud !

 

A 350 km de chez nous, Qui aurait cru qu’on allait faire neuf heures de voyage !

 

Entassés dans un « mian bao che » mini camionette chinoise,

nous avions :

-Fangio au volant.

-et nous 7 derrière, blancs comme des linges.

 

L’unique route menant à Rilong ( notre destination), est en complète re construction.

Pris au piège entre la boue et l’épais brouillard,

notre convoi de fortune a tant bien que mal atteint le col culminant à 4 500 m!

 

L’altitude nous montait à la tête,

Fleur s’est transformée en Louis de Funès,

jusqu'à ce qu'elle soit complètement assommée.

Lulu avait le mal de cœur et mal de tête...

Bilou lutait contre le stress...

l'ambiance était à la haute voltige!

 

A 17 h, on en croyait pas nos yeux d'être arrivés.

On avait vraiment l'impression d'être à l'autre bout du monde.

 

Après une bonne nuit chez San Sao, grande femme à l'allure Tibétaine,

nous avons quitté Rilong pour la montagne, la vraie!

 

Les enfant et les sacs de provisions à dos de cheval,

Notre lente caravane repartait d’un pas plus sur.

Direction : le lac de haute montagne…

Qui ne restera à jamais qu'un doux rêve!

 

En fin d’après midi, la neige commençait à fortement tomber.

Nous avons établit notre campement prés d'une bergerie.

Dîner au feu de bois dans la bergerie,

nuit sous la tente,

réveille sous la neige!...

Jingle bell and happy Christmas!

 

Les filles se poilaient sous la tente devant le beau manteau tout blanc de la montagne...

nous un peu moins!

 

On a donc rebroussé chemin,

on a baissé les bras,

la montagne avait eu raison de nous,

plus de force,

cannés.

 

Et puis il fallait garder des forces pour le trajet du retour!

mais fort heureusement celui la a était moins dur... de toutes les façons on étaient rodés, même plus peur de rien!

 

 

Bien la bises des montagnards!

Repost 0
Published by Famille Néouze avec Armel et Delphine - dans ballade
commenter cet article
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 08:02
250 km au nord de Chengdu, dans les montagnes. 2000 m d’altitude.
Luo Bo Zhaï est  un village Qiang. Une des plus anciennes minorités de Chine. Nous y avons passé deux jours avec des amis de Chengdu.

Le village tout de terre et de pierre est un dédale de ruelles profondes aux murs aveugles. Chaque portes en bois donnent sur une courette privée. Au rez-de-chaussée reposent les bêtes –aux choix : cochons, chevaux, chèvres, ou bœufs-. Quelques marchent abruptes donnent sur l’habitation ainsi isolé du froid du sol. Les murs sont hauts, coiffés de fagots protégeant de l’eau et des intrus.

Toutes nos ballades furent accompagnées des enfants du village.
Ils nous ont guidés dans le labyrinthe du village, dans la montagne leur terrain de jeux.

Les champs se cultive à l’ancienne. Les Bœufs ou les chevaux, tirent la charrue. Les parents les enfants sont à l’œuvre….

On va chercher l’eau à la fontaine, et elle coule sans mal : Le sommet voisin juste au-dessus de nous -quatre cent mètres a vol d’oiseau- culmine à 4900m.

Ici il n’y a d’électricité que le soir. La télé est présente, mais il n’y a ni gaz, ni chauffage, ni eau courante. La cuisine se fait au feu. Le dit feu est sous le Wok. Le dit Wok fait un bon 80cm de diamètre est encastré dans la paillasse at vitam. La dite paillasse, n’en déplaise à Corbusier, est à 70 cm du sol –et pas 83 cm- : bien !

Le soir nous avons dîné chez l’habitant, repas local autour du feu… Bonne cuisine, du gras comme il en faut par l’hivers qui court. Un vieux avec sa pipe nous cause, on comprend pas bien grand chose, de notre coté aussi les questions ne manquent pas. Il y a un peu de frustration à ne pas pouvoir l’interroger vraiment, mais l’ambiance est mystique.



Repost 0
Published by capucine et luc - dans ballade
commenter cet article
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 12:52
Aujourd’hui dimanche,
Nous avons fait une belle ballade dans la montagne de Qing Cheng Shan.
Très escarpée et  couverte de végétation luxuriante,
cette montagne serait infranchissable si l’eau n’y avait pas forçé son chemin.                     
En suivant le cours d’un torrent, nous avons vu de belles cascades, bassins, et eau claire.
Ci-joint également, des photos prises chez une dame qui fumait de la viande au feu de bois.

Repost 0
Published by capucine.luc@hotmail.fr - dans ballade
commenter cet article
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 05:07

Les enfants qui ne vont pas encore à l'école, passent beaucoup de temps en dehors de chez eux.
Emmitouflés dans leurs vêtements ouatés, avec leurs manchettes, parés pour le froid, ils jouent, mangent, et grandissent dans la rue.
Repost 0
Published by capucine - dans ballade
commenter cet article
2 décembre 2006 6 02 /12 /décembre /2006 11:54
Aujourd'hui samedi, nous sommes parties entre filles, accompagnées de Tiao Jing.
Luc est au travail, à fond sur le concours de l'Opéra de Chengdu.
on a découvert le lac de l'Eléphant de pierre, Shi Xiang Hu.
Superbe!  une grande étendue d'eau avec des "îles -collines" , des "minies jungles flottantes".
La brume rendait le paysage mystérieux.
Un bon bol d'air qu'on vous recommande!

Repost 0
Published by capucine.luc@hotmail.fr - dans ballade
commenter cet article
13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 10:29
Le long de la rivière Baimo, il y a  une charmante petite ville du nom de Ping Le.
Nous y avons fait une ballade trés sympas.
On a découvert des vieilles  ruelles pavées, maisons en bois, toitures en tuiles anciennes…
un bout de chine, comme il devait y en avoir beaucoup il n’y a pas si longtemps.
Les filles on eu même l’ occasion de s’entraîner à la poterie!
A bientôt!
Repost 0
Published by capucine.luc@hotmail.fr - dans ballade
commenter cet article
8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 13:19
A la recherche d'Averell...
Repost 0
Published by capucine.luc@hotmail.fr - dans ballade
commenter cet article
24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 10:36
Les deux sœurs « White » sont venues nous rendre visite :
Véro, l’aînée , Journaliste.
Delphine, la cadette, Altiste.

J’ ai donc retrouvé ma colloque du Bd Sébastopol.
Là où Alto et planche à dessin faisant bon ménage.
… (il y a 7 ans de ça) ! nous étions encore étudiantes.

Après avoir découvert Shanghai et Pékin,
Nous leurs avons réservé d’autres horizons…
plus verdoyants.
Visite intégrale de Chengdu pour le duo « White » :
Temple, maison de thé,
marché du nord,
Antiquaires,
marché aux oiseaux.
Tournées des écoles des filles…et c’est peu dire puisque elles ont même été à la kermesse de Sibylle !
Soirée massage, cette fois ci on a eu le droit à la méthode dure …
On s’est fait labourer le dos à coup de coude ! !
Le tout agrémenté des spécialités locales Sichuanaises.

Ce week-end , nous sommes allés à Emei Shan.
Nous avons logé dans un monastère.
Le temps était au beau fixe,
Les enfants se sont baigné dans la rivière.



Repost 0
Published by capucine.luc@hotmail.fr - dans ballade
commenter cet article
13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 11:07

Aux alentours de Yangshuo et Xingping,
en vélo, bateau, radeau, triporteur, ballon, teuf-teuf …
Nous avons sillonné les rizières, traversé les villages.

Loin des sentiers battus,
sur fond de toile de pains de sucre,
nos trois aventurières se sont régalées.

Oh!  surprise! au milieu de ces jardins d'Eden:
nous nous sommes retrouvés seul, et pourtant toujours en Chine !  

                                                                                                                
Repost 0
Published by Luc & Capucine Néouze - dans ballade
commenter cet article
20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 09:30

Capu a épuisé la batterie du couscous,
Luc a étrenné ses mollets sur son pédalier.
Et les filles se sont laissées mener à l?arrière de nos berlines.

Promenade dans une forêt de bambou ,
visite du pavillon de la contemplation du fleuve.
Et en souvenir de nos dimanches bucoliques au bois de Boulogne,
nous avons fait un tour de barque.

On a croisé des « majorettes chinoises » défilant sur le Boulevard central du Peuple.
On les voit souvent répéter en semaine.
Le dimanche, le cortège est fin prés pour un petit tour en costume et tambourin.









































































































































































Repost 0
Published by Luc & Capucine Néouze - dans ballade
commenter cet article
7 mars 2006 2 07 /03 /mars /2006 01:26
Samedi
Chengdu est entouré de montagnes, et on commence à entendre parler de « ski ».
Nous sommes donc allés voir le « snow amusement park »…
naissance d’une station de sports d’hiver.
Sur la  seule savonette en service, les gens s’essayent
(souvent pour la première fois) aux joies de la glisse.
On croise des hommes en costar cravate le cul dans la neige.
Préferant descendre en luge assis sur l’arrière des skis, chaussures non serrées…
Sur leur 31, les chinois découvrent, s’amusent et claquent…

Dimanche
Un autre jour, une autre ambiance…
Lors d’une ballade, nous avons été invités à boire un coup chez des paysans.
Poster de Mao dans la cour de la ferme,
Antenne parabolique, TV et lecteur DVD…
Mais à côté de ça , confort plus que précaire.
Terre battue au sol, pas d’eau courante…
22 personnes habitent dans cette ferme.
Les enfants n’étaient pas scolarisés, et semblaient tout timides devant les « longs nez ».
On a eu un accueil simple et chaleureux de ces gens qui n’ont rien,
Mais qui sont si souriants.































































































































































































































Repost 0
Published by Luc & Capucine Néouze - dans ballade
commenter cet article
2 mars 2006 4 02 /03 /mars /2006 11:29
Rassurez-vous, ici, nous sommes loin d’être sous les ponts.
Dans les grandes villes comme Chengdu,
on trouve souvent des gros échangeurs de voies rapides en plein centre.
C’est surprenant de voir avec quels soins les dessous de jupon,
non de tablier, sont aménagés.
Pas de place pour la misère, ni pour le squat…
On y fait plutôt de la gym ( oui, encore de la gym !) de vrais athlètes ces chinois !
Il y a des trompes l’œil, des petits jardiners,
des statues, des lanternes,
des ponts mignatures sous le vrai, le gros…
c’est tout mignon et on en oublie presque que l’on se promène
sous une géante tentacule autoroutière.
Donc un endroit qui fait bien sa vie, avec pleins de chinois partout.







































































































































































Repost 0
Published by Luc & Capucine Néouze - dans ballade
commenter cet article